2 conseils pour préparer une décoction d’orties

by Jerome

Les pucerons sont de petites bestioles qui peuvent déranger le confort et la quiétude aux heures de repos. Bien entendu, ce sont des insectes qui se multiplient assez rapidement une fois qu’ils élisent domicile chez un particulier. Heureusement qu’il existe une recette efficace de grand-mère à base de décoction d’orties facile à réaliser chez soi. Elle peut être utilisée pour se débarrasser des insectes, mais aussi pour l’entretien de son potager. Voici deux conseils pour réaliser une décoction d’orties. 

Les feuilles d’orties : ce qu’il faut savoir avant l’utilisation

L’ortie, généralement appelée ortie dioïque ou grande ortie, est une plante herbacée vivace provenant de la famille des urticacées. Elle est facilement reconnaissable par ses feuilles ovales recouvertes de petits poils urticants. La plante a la facilité de pousser dans toutes les régions du monde, surtout celles à climat tempéré. On trouve souvent dans ces régions l’une de ses cousines, l’ortie brûlante. 

Celle-ci possède plus ou moins les mêmes caractéristiques phytothérapeutiques que l’ortie dioïque.  Pour profiter des bienfaits de l’ortie, il est important d’utiliser les racines et les feuilles de graines. Toutefois, il est conseillé de faire attention au cours de la préparation, parce que l’ortie est une plante toxique par contact ou ingestion pour plusieurs organismes vivants. Pour ce faire, il est indispensable de prendre toutes les précautions nécessaires pour la décoction, le stockage et la dispersion dans la nature. 

Décoction d’orties : à quoi faut-il s’attendre ?

La décoction est une composition médicinale qu’on obtient en faisant bouillir, dans l’eau ou dans quelque liquide, des substances végétales, voire animales. C’est une préparation rapide qui peut conserver son efficacité entre 24 heures et 48 heures. On la compare souvent au purin, mais les propriétés de l’ortie dioïque sont plus ou moins différentes de celles du purin. Puisque quand la plante est portée à ébullition, elle libère des principes actifs totalement différents. Il est donc nécessaire d’insister sur l’ortie et non le purin.

Outre cet aspect, il convient de faire savoir que les résidus de la fabrication de l’ortie peuvent être utiles à bien des égards. On peut les étaler au pied des pommes de  terre, des tomates, des aubergines ou encore les intégrer au compost pour la culture. On notera sur ce que la décoction d’orties est réputée pour attirer les mouches responsables de la teigne du poireau. Il est donc déconseillé de la pulvériser ou de l’arroser de façon anarchique si l’on possède des cultures dans les environs. Pour un usage ultérieur, on peut faire une ample cueillette d’orties à bonne date. Puis, on les fera sécher à l’abri du soleil dans le but de les stocker. 

Décoction d’orties : mode d’utilisation

La décoction d’orties est une recette spéciale qui regorge de bienfaits pour la protection de son environnement. Elle peut être utilisée comme un insecticide. À ce titre, on peut la pulvériser sans dilution pour lutter contre les pucerons, les doryphores, les psylles du poirier ou encore les cicadelles.  On peut également l’utiliser pour pulvériser (dilué à 50%) les acariens et aoûtats. En automne, il est efficace pour lutter contre les maladies des arbres fruitiers. 

Par ailleurs, il est bien de souligner que la décoction d’orties peut être utilisée pour effectuer des arrosages localisés. À cet effet, on pensera à la diluer afin de permettre aux propriétés de moins affecter l’environnement, mais de lutter correctement contre les courtilières. Dans le but de renforcer l’action des pulvérisations, il est possible de mélanger les produits entre eux. Mais il faudra ajouter 2% de savon noir liquide pour faciliter l’adhérence avec les plantes. On n’oubliera pas de choisir un savon sans additifs chimiques. 

Décoction d’orties : méthode de fabrication

La fabrication de la décoction d’orties est assez simple à réaliser. Pour le faire, on prend 100g d’ortie fraîche par litre d’eau. On peut également prendre 15g d’ortie sèche par litre d’eau. Mais de préférence, il est important de cueillir les plantes en lune ascendante et jour fleur quand elles laissent deviner leur bouquet floral. Une fois cette tâche réalisée, on utilisera de l’eau de pluie ou de puisage pour laisser les feuilles se reposer. 

Il est aussi possible d’utiliser l’eau du robinet, mais il va falloir la laisser reposer durant 24 heures à l’air libre. On peut toutefois la faire bouillir pendant 10 minutes pour que le chlore contenu dans l’eau se dissipe. Après, il s’agira de faire macérer la plante de façon fine hachée durant 24 heures. On la fera bouillir pendant 20 minutes à petit feu avec un couvercle. Puis, laissez refroidir le tout avec le couvercle par-dessus.

Dès que la solution se refroidit, il faudra tamiser et filtrer sur un linge ou un papier filtre pour ne pas obstruer les buses du dispositif lors de la pulvérisation. On notera que cette décoction d’orties doit être utilisée une fois qu’elle est refroidie. Toutefois, après un délai de 48h, elle peut être utilisée en arrosage fertilisation sur les fleurs, légumes, fruits et feuilles. Mais la recette devra être diluée à 10% pour plus de résultats. 

Related Posts